​LES CHATS

Mystérieux amis

une exposition itinérante en 10 panneaux

location ou achat

​THEMES DES PANNEAUX

Pourquoi cette fascination ?

Les ancêtres du chat

Histoire des chats

Comment sont-ils faits ?

Des sens aiguisés

La vie du chat

Le langage des chats

Adopter un chat

Quelques races de chats

Cette exposition a été réalisée avec la collaboration de Julie Renoux, Docteur Vétérinaire.

10 panneaux

 

Support bâche indéchirable

 

Installation avec oeillets posés aux 4 coins de chaque panneau

 

2 formats :

—- grand format : 65 cm de large X 1,20 m de haut

—- petit format : 50 cm de large X 92 cm de haut

 

Quiz gratuit

Visuel gratuit

Transport Colissimo

(EXTRAITS)

 

Pourquoi cette fascination ?

UN ÊTRE ZEN

Le chat est naturellement calme, placide, et patient. Il apporte de l'harmonie dans la maison, fait retomber les tensions. Il observe, prend son temps, s'adapte aux saisons, aux moments de la journée. Avoir un chat chez soi ne peut que détendre. Il y a même des bienfaits médicaux à avoir un chat chez soi : le caresser réduirait le rythme cardiaque et la tension artérielle.

 

LA BEAUTÉ

Le chat est par nature beau et élégant. Ses yeux bien dessinés, sa démarche souple, ses attitudes gracieuses sont un plaisir des yeux. Ne parle-t-on pas d'un regard félin, d'une démarche féline ?

 

Ils prennent en songeant les nobles attitudes

Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,

Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin

Charles Baudelaire

 

L'INDÉPENDANCE

Il plaît aussi pour son autonomie. Quand un chat vient vers vous ou vous manifeste de l'affection, c'est que vous l'avez vraiment mérité, c'est qu'il se sent entièrement en confiance avec vous. A tout moment il peut s'en aller, voire changer de maison.

 

LE MYSTÈRE

Le chat intrigue. Sa personnalité est multiple : il est à la fois domestiqué et sauvage, sociable et solitaire, amateur d'étoffes précieuses et chasseur dans l'âme, grand amateur de sieste au soleil et félin déchainé. Ses contradictions rendent perplexes mais fascinent ses admirateurs.

LES CHIFFRES

Aujourd'hui en France il y aurait plus de chats que de chiens (on estime le nombre de chats à 10 millions pour 9 millions de chiens). Un foyer français sur 4 héberge au moins un chat. Il y aurait dans le monde 400 millions de chats domestiques.

 

97% des chats sont des chats de gouttière (qu’on appelle maintenant européen).

C’est surtout leur formidable résistance qui leur a permis de tenir cette place devant les chats de race.

 

"En réalité, je ne connais rien de plus franc et loyal qu'un chat. Simplement, étant d'une complexion nerveuse et psychologique assez sensible, il demande à être rassuré, en totale confiance avec vous et votre entourage. Une fois qu'il est certain que nul ne le brusquera, ne lui mentira, ne changera d'humeur sans raison, n'aura avec lui de rapports de force pervers, il s'épanouira sans problème et deviendra d'une désarmante simplicité." Anny Duperey

​​

4

Histoire des chats

Hommes et chats vivent ensemble depuis des millénaires, certainement depuis plusieurs milliers d'années avant JC. Une tombe de chat a été retrouvée à Chypre, datant de 7.500 avant JC.

 

Ce qui les a rapprochés, ce sont leurs ennemis communs, le rat et les souris, qui ont la fâcheuse habitude de manger des récoltes. Avant l'arrivée du chat on utilisait les furets, mais ils mangeaient aussi les animaux de la ferme.

En chassant les rats, le chat a également protégé l'homme de la peste.

 

Pour cette fonction de ratier, il est embarqué à bord des bateaux pour protéger les cargaisons alimentaires des rongeurs qui sévissent dans les cales. C'est ainsi que les chats se retrouvent présents dans le monde entier.

Les chats sont emmenés dans les expéditions, par exemple au 16e s. au Brésil sur les navires portugais et au Canada sur les navires de Jacques Cartier. Au 17e s. les chats sont embarqués sur le Mayflower, le bateau des colons anglais qui vont s'implanter en Amérique. Au 18e s. Colbert donne l'obligation d'emmener deux chats dans chaque navire de la Marine Royale.

 

Il est à la fois animal utile et animal de compagnie. Dans certains pays il est très apprécié de la noblesse pour sa beauté et son caractère.

 

En Egypte le chat serait présent depuis 2.500 ans avant JC. On a retrouvé des chats momifiés, soit dans la tombe de personnes de haut rang, soit placés par milliers dans des catacombes réservées (par exemple dans le site découvert en 1987 près de Saqqara).

 

Vers 1.500 av. JC, le chat est représenté par la déesse Bastet dont on célèbre le culte pour la protection des femmes enceintes, des bébés et des enfants en bas âge.

 

En Asie le chat est présent depuis l'Antiquité sur la route de la Soie et ses caravanes. Dès le 6e s. av. JC, sa présence est utile dans les élevages de vers à soie. Il est également le bienvenu dans les temples bouddhistes pour protéger les manuscrits et lutter contre les serpents.

 

Au Japon, un temple est consacré au chat depuis la légende selon laquelle, par une nuit d'orage, un chat aurait levé la patte et fait signe d'entrer à un ministre et à sa suite. Plus tard, en témoignage de remerciement, le ministre aurait fait restaurer le temple. Aujourd'hui on voit souvent la figurine Maneki Neko avec une patte en l'air, elle a la réputation de porter bonheur.

 

En Inde, il a été un animal choyé de la Cour ou de la noblesse. Le chat Patripatan incarne la sagesse dans le panthéon des dieux hindous.

 

En Occident, le Moyen Âge a été une période noire pour le chat, assimilé aux sorcières et parfois brûlé avec elles. Il a été réhabilité sous les Lumières, puis définitivement au 19e siècle.

 

La première exposition féline du monde a eu lieu en 1871 à Londres (en 1896 à Paris).

5

Comment est fait le chat ?

Le chat présente tous les atouts d’un bon prédateur : ouïe fine, odorat développé, moustaches orientables, vue perçante, griffes acérées, grande vivacité de mouvement, capacité de se déplacer sans faire de bruit. Mais le plus remarquable reste son incroyable sens de l’équilibre.

 

LE CORPS bénéficie d’une musculature très puissante s’appuyant sur un squelette adapté au saut, à l’escalade et au combat. Il est capable de développer une force considérable par rapport à son poids. En revanche, il manque d’endurance et ne peut maintenir un effort intense longtemps.

 

LES PATTES ont des griffes rétractiles acérées utiles à l’escalade et au combat. Se faire les griffes permet au chat d'éliminer les parties mortes. Les coussinets sous les pattes permettent au chat d'avoir une démarche silencieuse et ainsi de surprendre ses proies.

 

LA QUEUE, qui peut prendre toutes les positions, sert de balancier et contribue au bon équilibre dans les situations délicates (en même temps que la souplesse de la colonne vertébrale).

 

LA PEAU est lâche, élastique et d’une grande résistance, ce qui permet d'éviter les blessures. Les poils apportent une protection contre les coupures, les substances chimiques et la température. Ils peuvent aussi se hérisser pour impressionner les adversaires.

 

 

Le chat a une excellente détente. Il fait des bonds incroyables, que ce soit en hauteur (même sans élan) ou en distance.

Le chat sait se faufiler dans des espaces étroits : si la tête passe, le corps aussi.

Le rapport entre le poids du cerveau et le poids du corps est un des meilleurs de tous les mammifères, exceptés l'homme et le singe.

"Ma robe déjà croît et s'embellit. Mes rayures brunes deviennent noires, ma palatine blanche s'enfle en jabot éclatant, et le poil de mon ventre passe en beauté tout ce qui s'est vu jamais. Que dire de ma queue, évasée en massue, alternativement annelée de fauve, noir, fauve, noir, fauve, noir ? Hors de mes oreilles s'érigent deux aigrettes inestimables, sensibles et qu'Elle nomme mes boucles d'oreilles..."  Le chartreux Kiki la Doucette par Colette, dans Dialogues de bêtes

6

Des sens aiguisés

 

LE REGARD du chat fascine par sa pupille en fente verticale, dont la taille varie en fonction de la luminosité. Le chat ne voit pas dans le noir total mais peut voir avec 6 fois moins de luminosité que l’homme. La vision binoculaire (image perçue par les deux yeux de manière très précise), très large (120°), la très grande sensibilité aux contrastes de luminosité et aux mouvements font du chat un animal parfaitement adapté à la prédation, en particulier en période nocturne.

 

LES OREILLES peuvent pivoter sur 180°, indépendamment l’une de l’autre, pour s’orienter vers les sources sonores. L'orientation des oreilles indique les émotions du chat, par exemple s'il est détendu ou agressif. L'ouïe d'un chat est plus fine que celle d'un humain ou d'un chien. Il peut détecter une gamme de sons à la fois très étendue et d’une intensité très faible. On dit que le chat a l’oreille musicale puisqu’il est capable de percevoir des écarts de dixième de ton.

LE NEZ abrite un organe spécifique, situé dans sa cavité nasale, qui permet au chat de détecter une seule molécule odorante (alors qu’il faut plusieurs molécules différentes pour que l’homme puisse sentir une odeur). Cette finesse de discernement des odeurs participe à la connaissance des émotions de son maître ou de ses congénères.

LES MOUSTACHES (ou vibrisses) enregistrent même les mouvements de l'air grâce à leur suspension hydraulique. On trouve des vibrisses sur les joues, mais aussi sous les yeux et sur les pattes.

Viens, mon beau chat, sur mon cœur amoureux;

Retiens les griffes de ta patte,

Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,

Mêlés de métal et d'agate.

Charles Baudelaire

7

La vie du chat

UN TERRITOIRE RÉSERVÉ

Les propriétaires de chats disent parfois qu'ils ont l'impression "d'habiter chez leur chat", car le chat semble avoir le contrôle de la maison. Il fait régulièrement des "visites d'inspection" et vérifie ce qui a changé de place. C'est pareil à l'extérieur : le chat a son parcours, ses lieux de marquage. Différents chats dans un voisinage se partagent le territoire en déposant des odeurs et des marques visuelles. S'il y a plusieurs chats dans une maison, des règles de hiérarchie se mettent en place.

UN INSTINCT DE CHASSEUR

Même élevé en appartement et/ou inoffensif en apparence, le chat reste un prédateur. De tous temps il a chassé les souris, mulots et rats, et continue dès que l'occasion se présente, ou aime jouer avec des objets en mouvement. Sa grande patience lui permet de rester en observation très longtemps avant de sauter sur sa proie. Il rapporte les souris à la maison comme des trophées qu'il offre à son maître.

DORMIR, SA PRINCIPALE ACTIVITÉ

Les phases de sommeil (et de rêve) et les phases de repos où il aime somnoler dans un endroit confortable en observant les choses s’affairer autour de lui, représentent 16 à 18 heures par jour. Si on l’empêche de dormir, il devient irritable.

UNE PROPRETÉ PERMANENTE

Le chat passe un tiers de son temps d'éveil à faire sa toilette. Il n'a besoin de personne pour se laver, surtout pas d'un humain. Lui donner des bains est inutile et nocif, car cela abîme la flore bactérienne qui recouvre sa peau. Le léchage a aussi une fonction apaisante puisqu’il déclenche la production d’endorphines (hormones secrétées pour lutter contre la sensation de douleur). On voit ainsi des chats se "lécher de honte" lorsqu’ils ont manqué une proie ou un saut, ou lorsqu’ils se font réprimander. Des chats peuvent se lécher l'un l'autre en signe d'affection.

 

MANGER SOUVENT

Le chat a gardé le comportement alimentaire de ses ancêtres égyptiens, animaux du désert : il ne boit que peu d’eau et fait quantité (une quinzaine) de petits repas au cours de la journée. Il est conseillé de laisser des croquettes à disposition en permanence car il supporte assez mal de ne faire qu’un repas par jour.

 

LE CHAT AIME :

 

l sortir à l'aube et au crépuscule

l la routine, dit-on. Mais il manifeste aussi une grande curiosité pour tout ce qui bouge ou change dans la maison.

l attirer votre attention…en se couchant sur le livre que vous lisez ou sur l'ordinateur sur lequel vous travaillez

l les situations élevées, monter sur les meubles hauts

l l'herbe à chat, la vraie (la cataire), car elle lui donne des sensations d'extase. On peut lui en proposer de temps en temps.

l les caresses dans tous les endroits où il ne peut accéder facilement : sous le menton ou derrière les oreilles

8

Le langage des chats

RONRONNER

Il traduit un état émotionnel intense, en général du plaisir mais parfois de la souffrance. Lorsqu'il vient de naître, le chaton entend le ronronnement de sa mère, ce qui lui permet de la localiser alors qu'il ne voit pas encore. On ne sait toujours pas de quelle manière se déclenche ce phénomène.

VOCALISER

Pour impressionner ses congénères ou se faire remarquer par ses maîtres, les chats peuvent vocaliser de manière parfois impressionnante. L’utilisation de ce moyen de communication dépend du caractère individuel du chat mais aussi de sa relation avec les autres animaux et avec son maître.

DÉPOSER SON ODEUR

Le chat frotte son front, ses joues ou la base de sa queue contre les objets ou les personnes pour les imprégner de son odeur. Ces endroits contiennent des glandes qui secrètent des phéromones (molécules odorantes). Ces glandes sont aussi présentes entre les coussinets. Ainsi on peut croire que le chat fait juste ses griffes ou vient se frotter à vous amicalement alors qu'il ne fait que marquer son territoire.

Le chat énervé

Il bat sa queue sur le sol (au contraire des chiens chez lesquels c'est un signe de contentement), aplatit les oreilles en arrière, rabat ses moustaches, hérisse ses poils pour paraître plus grand, fait le "gros dos", se place de profil.

Le chat détendu et amical

Il a les oreilles en avant en signe de curiosité, les moustaches en arc-de-cercle, le pelage au repos, la queue verticale.

Le chat qui veut dominer regarde droit dans les yeux, le chat dominé évite le regard.

Le chat qui se met sur le dos lorsqu'il se sent menacé n'est pas, à la différence du chien, dans une position de soumission mais d'attaque.

UN SIXIÈME SENS ?

Le chat détient des moyens de communication subtils qui lui permettent de détecter la présence et l’état émotionnel des congénères, d’autres animaux et des humains. On parle souvent de sixième sens bien que ces qualités puissent en grande partie s’expliquer par les capacités étonnantes de perception du chat.

Il est un fait que le chat est très sensible aux variations de la pression atmosphérique et du champ magnétique terrestre, et aux fréquences sonores. Ainsi il pressentirait les orages, catastrophes climatiques, tremblements de terre et éruptions volcaniques.

Selon une croyance populaire vieille de plusieurs siècles, un chat qui se passe la patte derrière l'oreille serait signe de pluie (ce geste serait lié au changement de la pression atmosphérique).

(...)

INSTANTS MOBILES expositions

02 37 82 08 20 - 06 46 49 73 43

instants.web@orange.fr

28 bis rue Pasteur - 27530 Ezy sur Eure - France

Siret 484 616 297 00020 - APE 7410Z - TVA FR02484616297

© Instants Mobiles, 2005-2019. Proudly created with Wix.com