​LES INSTITUTIONS FRANCAISES

une exposition itinérante en 12 panneaux

location ou achat

Comment sont organisées les institutions politiques françaises ? Comment fonctionne la démocratie française ?

THEMES DES PANNEAUX

Les symboles de la République

Une page d'histoire

Textes et principes fondateurs

Voter

Le Président de la République

Le Gouvernement

Assemblée nationale et Sénat

Comment une loi est votée

Régions et départements : la décentralisation en action

La commune

Les institutions européennes

12 panneaux

 

Support bâche indéchirable

 

Installation avec oeillets posés aux 4 coins de chaque panneau

 

2 formats :

—- grand format : 65 cm de large X 1,20 m de haut

—- petit format : 50 cm de large X 92 cm de haut

 

Quiz gratuit

Visuel gratuit

Transport Colissimo

(EXTRAITS)

 

2/12

Les symboles de la République

Certains symboles sont affirmés dans le préambule de la Constitution de 1946, et repris par la Constitution de 1958. Ils sont l'héritage de la Révolution française.

LE DRAPEAU TRICOLORE bleu-blanc-rouge. Il a été hissé après la prise de la Bastille en 1789. Le blanc représente le roi, le bleu et le rouge représentent la garde nationale de Paris. On utilisait aussi ces couleurs sous forme de cocarde. Le drapeau est aujourd'hui présent sur tous les bâtiments publics et dans les cérémonies officielles (civiles et militaires). Il est parfois associé au drapeau européen.

 

LA MARSEILLAISE. C'est l'hymne national français, chanté dans de nombreuses cérémonies officielles (politiques, sportives, etc). C'est à l'origine un chant de guerre, composé en 1792 par l'officier Claude-Joseph Rouget de Lisle (dont les cendres sont aux Invalides) et repris par les combattants marseillais (d'où son nom). Après diverses variantes une version définitive est élaborée en 1887. Elle sera revue à l'initiative de Valéry Giscard d'Estaing (le rythme est ralenti). Depuis la rentrée scolaire 2005 l'apprentissage de la Marseillaise est devenu obligatoire dans les écoles primaires. Les paroles :

Allons enfants de la Patrie,

Le jour de gloire est arrivé !

Contre nous de la tyrannie,

L'étendard sanglant est levé ! (bis)

Entendez-vous dans les campagnes

Mugir ces féroces soldats ?

Ils viennent jusque dans vos bras

Egorger vos fils, vos compagnes !

 

(refrain)

Aux armes, citoyens,

Formez vos bataillons,

Marchons, marchons !

Qu'un sang impur

Abreuve nos sillons !

 

LA DEVISE "Liberté, Égalité, Fraternité". Elle est inscrite sur les façades de nombreuses mairies. Les deux premiers mots étaient inscrits dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Le troisième mot a été ajouté après 1848 et l'abolition de l'esclavage dans les colonies.

LES AUTRES SYMBOLES

MARIANNE. C'est une femme qui porte un bonnet phrygien. Les habitants de la Phrygie, en Asie mineure, s'étaient affranchis de l'esclavage. Par la suite le bonnet phrygien était porté par les esclaves affranchis en Grèce et à Rome. Il a été repris par les révolutionnaires dans le Sud de la France. L'origine du prénom n'est pas certaine. Le buste de Marianne est aujourd'hui présent dans les mairies et autres lieux publics.

LE COQ. Il devient le symbole des Gaulois à cause de la ressemblance entre galus (gaulois) et gallus (coq). La représentation d'un coq est utilisée dans l'Antiquité sur des pièces de monnaie. Il est repris par les révolutionnaires, puis devient officiel sous la IIIe République. Aujourd'hui il est très utilisé dans les manifestations sportives.

 

LA FÊTE NATIONALE. Depuis environ cent ans on commémore la prise de la prison de la Bastille le 14 juillet 1789 (le bâtiment a été complètement détruit peu après). La fête nationale est associée aux retraites aux flambeaux, feux d'artifices et bals dans de nombreuses communes de France, ainsi qu'au défilé militaire qui a lieu à Paris en présence du gouvernement et d'invités étrangers. En 1994, en signe de réconciliation, des soldats allemands ont participé au défilé.

3/12

Une page d'histoire

1792. Après une période de monarchie constitutionnelle, la Ire République met un terme à la royauté. La constitution de 1793 ne sera pas appliquée. La constitution de 1795 établit le Directoire, jusqu'au coup d'Etat de 1799. En 1804 Napoléon Bonaparte se fait nommer Empereur des Français.

 

1848. Après l'abdication de Louis-Philippe est proclamée la IIe République. Louis Napoléon Bonaparte est élu président, c'est le premier Président de la République en France. Après le coup d'Etat de 1851, il devient l'empereur Napoléon III en 1852 et c'est la fin de cette République. La IIe République avait instauré le suffrage universel direct à 21 ans.

 

1870. La défaite des troupes à Sedan provoque la chute du régime et la naissance de la IIIe République. Elle dure jusqu'en 1940, où l'Assemblée nationale vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain.

 

1944. Depuis l'appel du 18 juin 1940 un gouvernement provisoire s'est mis en place hors de France. Il revient avec la libération de Paris le 25 août 1944. Le général de Gaulle est nommé chef du gouvernement en 1945, jusqu'à sa démission en 1946. La constitution de 1946 installe la IVe République. Le Président de la République (Vincent Auriol puis René Coty) est élu pour 7 ans par les assemblées mais n'a qu'un pouvoir représentatif. Le chef de l'exécutif est le président du Conseil. Commence alors une période d'instabilité politique et de crises (la décolonisation, l'Indochine, l'Algérie).

 

1958. En mai Charles de Gaulle est nommé chef du gouvernement en vue d'organiser une nouvelle constitution. Elle est approuvée par référendum en septembre. Avec sa promulgation le 4 octobre naît la Ve République, toujours en vigueur. En décembre Charles de Gaulle est élu président par un collège électoral.

4/12

Textes et principes fondateurs

"La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale." (Art 1er du Préambule de la Constitution de 1946, repris dans la Constitution de 1958 et modifié en 1995)

 

LA CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

Elle a été rédigée sous l'impulsion du général de Gaulle, qui l'a ensuite fait approuver par un référendum soumis au peuple. Elle organise le fonctionnement des institutions de la Ve République, par exemple les rapports entre exécutif et législatif.

Elle a été révisée plusieurs fois, par exemple pour l'élection du Président de la République au suffrage universel direct (en 1962), l'établissement de l'Union économique et monétaire (en 1992), ou l'égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives (en 1999).

 

Cette constitution reprend la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789, qui contient notamment les principes :

"Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits." (article 1er)

"La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui." (article 4)

 

Ils ont été complétés par le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, auquel la Constitution de 1958 se rattache aussi.

En 2005 la France a adopté la Charte de l'environnement, et l'a ajoutée à sa Constitution.

 

˜

La France applique le principe de séparation des pouvoirs, entre :

Ÿ l'exécutif (le Président et le gouvernement)

Ÿ le législatif (les deux assemblées : Assemblée nationale et Sénat)

Ÿ le judiciaire (les tribunaux)

Ce principe est énoncé dès la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789. Il a été exposé précédemment par Locke et Montesquieu.

 

Elle respecte également :

Ÿ le principe de laïcité, avec la séparation des églises et de l'Etat mise en œuvre par la loi de 1905. Selon la Constitution, la France "respecte toutes les croyances".

Ÿ le principe de l'égalité entre les hommes et les femmes

 

La Constitution a prévu diverses instances qui contrôlent le bon fonctionnement des institutions :

Ÿ le Conseil constitutionnel, composé de 9 membres qui s'assurent de la conformité des lois aux textes constitutionnels et veillent au bon déroulement des élections nationales

Ÿ le Conseil d'Etat : il conseille le gouvernement et est le juge des juridictions administratives

Ÿ le Conseil économique et social, un organe consultatif à la disposition du gouvernement

 

Une démocratie peut être parlementaire (Italie), présidentielle (Etats-Unis). En France le régime est semi-présidentiel : le gouvernement est responsable devant le Parlement, mais pas le Président.

 

 

5/12

Voter

 

QUI VOTE ?

A partir de 18 ans toute personne de nationalité française peut s'inscrire sur les listes électorales de sa commune. On peut le faire à n'importe quel moment de l'année (jusqu'au 31 décembre) pour pouvoir voter l'année suivante. Si on a 18 ans après le 31 décembre mais avant une élection, on peut voter dans certaines conditions.

Jusqu'en 1974 on ne pouvait voter qu'à partir de 21 ans. Les femmes ont le droit de vote depuis 1944.

Les citoyens de l'Union Européenne résidant en France peuvent voter et être éligibles aux élections municipales. Cela a été le cas pour la première fois en 2001.

Les cartes électorales sont envoyées par les mairies. Elles sont utiles mais pas indispensables pour voter. Dans certains cas on peut voter en donnant procuration à une personne inscrite sur la liste électorale de la même commune (mais pas nécessairement dans le même bureau de vote). Ce mandat est valable soit pour une seule élection, soit pour toute l'année.

(...)

INSTANTS MOBILES expositions

02 37 82 08 20 - 06 46 49 73 43

instants.web@orange.fr

28 bis rue Pasteur - 27530 Ezy sur Eure - France

Siret 484 616 297 00020 - APE 7410Z - TVA FR02484616297

© Instants Mobiles, 2005-2019. Proudly created with Wix.com